N°7 / 2016

Crimes de masse, génocides et perceptions de la souffrance des victimes

Bertrand Hamelin, Yves Lescure
Crimes de masse, génocides et perceptions de la souffrance des...

Résumé

Après avoir consacré ses six premières livraisons à des dossiers thématiques, la revue En jeu. Histoire et mémoires vivantes publie son premier numéro Varia. Cette livraison confirme la volonté de la revue de mettre en avant des problématiques et des approches renouvelées, selon une logique transdisciplinaire. Traitant des crimes et génocides commis pendant et après le Second Conflit mondial, il en propose une lecture originale à bien des égards.

En effet, les quatre premières contributions, rédigées par des historiens et des spécialistes de littérature, proposent d’aborder des questions rarement ou jamais formulées : Lucie Bertrand-Luthereau pointe ainsi l’écart entre les représentations sociales communes de l’œuvre de Primo Levi et le contenu effectif et la philosophie de celle-ci ; Chiara Nannicini Streitberger s’intéresse au cas très spécifique des Italiens antifascistes détenus dans le camp de Flossenbürg ; Lison Jousten étudie l’œuvre de la cinéaste Marie-France Collard sur le Rwanda, originale par sa vision non européo-centrée du génocide rwandais ; Nicolas Prognon, enfin, explore les crimes de masse en Amérique latine dans les années 1973-1988.

La seconde partie de ce numéro présente trois études originales proposées par un groupe de médecins (Martin Catala et Jean-Michel André, Serge Raymond, Michel Pierre) qui nous livrent une série d’analyses et leurs propres réflexions sur le psychotraumatisme lié à la déportation, l’état de la recherche relative à son éventuelle transmission, les obstacles et les avancées en matière de diagnostic et d’évaluation des séquelles traumatiques, de leur traitement et de leur prise en charge par l’État.

Enfin, la rubrique didactique de Laurence De Cock et Charles Heimberg s’interroge sur l’injonction à la République, perceptible ces derniers mois en milieu scolaire à la suite des attentats de 2015.

Sommaire du numéro

Introduction au dossier

Bertrand Hamelin, Yves Lescure

Lire la suite

Les Italiens antifascistes dans les camps. L’exemple de Flossenbürg

Chiara Nannicini Streitberger

Cet article prend en considération un corpus constitué de quinze témoignages d’opposants politiques italiens déportés en 1944 au camp de concentration de Flossenbürg. Publiés entre 1946 et 2006, ces récits sont à la fois des chroniques d’emprisonnement et des récits autobiographiques. Malgré d’importantes différences pour les choix stylistiques et l’attitude du témoin-conteur, ils présentent des thématiques communes. L’identité d’Italiens antifascistes dans le camp est celle que nous avons choisie d’illustrer ici. Considérés comme des traîtres par les Kapos allemands après...

Lire la suite

Quand Primo Levi dérange

Lucie Bertrand-Luthereau

La lecture de Primo Levi est proposée aux élèves dès le collège. Nous ne pourrions que nous en réjouir si nous ne connaissions pas la question terrible qui hante l'auteur depuis son retour d'Auschwitz : dans le camp, les « meilleurs sont morts », or le camp est un révélateur, dès lors, la terre ne serait-elle pas peuplée de Caïn(s)? Les vivants seraient les meurtriers de leurs frères meilleurs qu'eux ! Ce « soupçon », que l'auteur explicite quarante ans après Auschwitz, dans Les Naufragés et...

Lire la suite

Rwanda. A travers nous l'humanité de Marie-France Collard. Du théâtre au documentaire

Lison Jousten

Le film de Marie-France Collard Rwanda. À travers nous l’humanité (2005) s’inscrit dans le prolongement de la pièce Rwanda 94, projet auquel elle avait collaboré comme auteur et vidéaste. Présenté en 2000, ce spectacle pose des questions de mémoire, de représentation et d’engagement. Le documentaire, réalisé lors de la tournée du Groupov à Kigali à l’occasion de la commémoration du dixième anniversaire du génocide, reprend le cours de ces questionnements, revient sur la réception de cette pièce par le public...

Lire la suite

Le Cône sud de l’Amérique latine, théâtre de crimes de masse planifiés (1973-1990)

Nicolas Prognon

Dans le cadre de la Guerre froide, le Cône sud de l’Amérique latine a été le théâtre, entre 1973 et 1990, année du début de la transition chilienne vers la démocratie, de crimes de masse. Des dizaines de milliers de personnes ont été torturées, exécutées et bannies de leur pays pour des raisons essentiellement politiques. En ce sens, la doctrine de sécurité nationale appliquée contre les mouvements de guérilla a été sans pitié, et si ces dictatures militaires ne sont...

Lire la suite

Chronique didactique

Pour une dimension citoyenne de l’École qui fasse questionner, apprendre, réfléchir…

Laurence De Cock, Charles Heimberg

Lire la suite

Spécial Commission médico-sociale

Spécial Commission médico-sociale de la FMD

Jean-Michel André

Lire la suite

Epigénétique et déportation

Martin Catala, Jean-Michel André

Depuis une trentaine d'années, le concept d'une transmission des séquelles du stress de la déportation vers la descendance a fait son chemin. On rechercha des éléments de compréhension sans qu'aucun ne puisse apporter d'argument décisif jusqu'à ce que, ces dernières années, des progrès en génétique nous apportent la preuve que des molécules peuvent interagir avec les gènes pour modifier leur expression. Ces molécules seraient transmissibles aux descendants avec des possibilités de réversibilité. Cette voie nouvelle de la génétique se nomme...

Lire la suite

La souffrance psychique des déportés et les apports du Rorschach à la transmission par le non-dit

Serge Raymond

Malgré le nombre important des publications relatives à la déportation produites par les déportés, peu d'entre elles se consacrent au vécu, à « l'éprouvé » de la déportation et aux effets psychiques créés par les contraintes en liens avec les phénomènes concentrationnaires. Et pratiquement rien sur ce qu'ils voudraient transmettre ne se profile dans tous ces travaux. Les obstacles à cette transmission paraissent relever d'un écart et d'un malentendu entre la population des Libérés des camps d'une part, et la...

Lire la suite

Comment évaluer les séquelles psychotraumatiques pérennes de la déportation ?

Michel Pierre

Si la déportation constitue en terme d'intensité un des phénomènes les plus traumatisants qu'aient pu connaître nos sociétés au cours du XXe siècle, le champs des séquelles qu'elle a produites reste assez peu étudié en termes médico-psychologiques chez les survivants. Il est vrai que les outils méthodologiques pour appréhender les troubles sont difficiles à construire et renvoient à de nombreuses questions épistémologiques. Aussi, avant de proposer les résultats de notre recherche portant sur cinquante anciens déportés, nous est-il apparu nécessaire de...

Lire la suite

Comptes rendus

Alfred Rosenberg, Die Tagebücher von 1934 bis 1944

Leonore Bazinek

Alfred Rosenberg, Die Tagebücher von 1934 bis 1944, édité par Jürgen Matthäus und Frank Bajohr, Francfort-sur-le-Main, 2015, 650 p.

Lire la suite

Le destin tragique et emblématique de Rosette, expulsée de Suisse « pour l’exemple »

Charles Heimberg

Claude Torracinta, Rosette, pour l’exemple, Genève, Slatkine, 2016, 93 p.

Lire la suite

Non, nous ne sommes pas un peuple élu !

Jacques Aron

« Non, nous ne sommes pas un peuple élu ! » Sionisme et antisémitisme dans les années trente. La doctrine du Bund polonais dans les textes. Traduction, introduction et notes : Enguerran Massis, Acratie, La Bussière 2016, 176 p.

Lire la suite

Coordination

Bertrand Hamelin

Enseignant-Chercheur
HistéMé
Université de Caen Normandie

Yves Lescure

Directeur général

Fondation Mémoire Déportation, Paris