N°3 / 2014

XXe siècle : D’une guerre à l’autre ?

Julien Mary, Yannis Thanassekos
XXe siècle :  D’une guerre à l’autre ?

Résumé

Au-delà de la concomitance en 2014 de commémorations liées aux deux guerres mondiales, le présent dossier propose de nous pencher sur l’analyse critique des séquençages chronologiques, des constructions causales et des liens téléologiques qui président aux périodisations historiques et à la mise en évidence des aspects dits « matriciels » d’un XXe siècle guerrier. Si la focale du dossier est centrée sur la séquence 1914-1945, nous avons tenu à élargir l’ère aussi bien géopolitique que chronologique de ce questionnement global, en désenclavant cette séquence devenue « canonique ». Ainsi, en complément des contributions abordant de façon privilégiée les configurations historiographiques propres à l’Ouest européen (Frédéric Rousseau et notre entretien avec les historiens André Loez et Nicolas Mariot), on trouvera des éclairages particulièrement féconds sur l’évolution des mémoires et des historiographies à l’Est (Françoise Mayer et Helena Trnkova). Animés par ce même souci d’élargissement de notre questionnaire dans le temps et dans l’espace, nous avons fait place à des analyses de conflits guerriers plus singuliers – mais non moins importants – comme la guerre de Corée (Laurent Quisefit) et les conflits des Grands Lacs en Afrique (Agathe Plauchut). Il en ressort une complexité chargée de tensions interprétatives loin des simplifications et des partis pris idéologiques que charrient les doxas et les vulgates en cours. La guerre n’étant pas la « propriété » des historiens, nous avons voulu voir également comment la littérature, et singulièrement le roman historique engagé, abordent ce XXe siècle guerrier et quel pourrait être leur apport à l’historiographie critique (Aurore Peyroles). Enfin, pour clore le dossier, notre « Chronique des enjeux d’histoire scolaire » s’attache à analyser la confusion des deux guerres mondiales comme obstacle à l’intelligibilité du XXe siècle, non seulement dans l’espace public mais aussi dans l’enseignement (Laurence de Cock et Charles Heimberg).

Sommaire du numéro

Séquençages chronologiques, constructions causales et liens téléologiques : les périodisations et les aspects matriciels du XXe siècle guerrier en question

Julien Mary, Yannis Thanassekos

Lire la suite

D’une historiographie à l’autre. 14-18/39-45 : jeux de miroir et perspectives croisées

Julien Mary, Yannis Thanassekos

Lire la suite

1914-1945 : La Grande Guerre est-elle la matrice du XXe siècle monstrueux ?

Frédéric Rousseau

Depuis une vingtaine d’années, en France, une nouvelle figure historique, « La Grande Guerre matrice du XXe siècle », s’est imposée à la fois dans l’espace savant et dans l’espace public. Cet article retrace tout d’abord la généalogie intellectuelle de cette idée avant d’en questionner sa validité. Enfin, il interroge quelques-unes des implications les plus immédiates de l’imposition de ce paradigme matriciel.

Lire la suite

Penser les guerres dans l’ « Autre Europe » : la séquence 1914-1945 en République tchèque et en France

Helena Trnkova

À l’approche des commémorations du centenaire, partout en Europe les discours mémoriels et historiographiques sur la Grande Guerre investissent l’espace public. Malgré la volonté de construire une mémoire européenne partagée, les interprétations mises en avant dans les différents États restent ancrées dans leurs traditions historiographiques et mémorielles respectives, variant sur un certains nombre d’aspects clés. En Occident, la Première Guerre mondiale est de plus en plus souvent isolée dans une séquence 1914-1945 courte et autonome. Selon le concept matriciel, les...

Lire la suite

La Première Guerre mondiale à la veille de la Seconde Novembre 1918 de Döblin, Le Monde réel d’Aragon : leçon de contre-histoire par le roman engagé des années 1930

Aurore Peyroles

Cet article se propose d’examiner, à travers deux cycles romanesques français et allemand, la version livrée par la littérature engagée des années 1930 du passage d’une guerre à l’autre. Écrits à la veille ou au début de la Seconde Guerre mondiale, Le Monde réel d’Aragon et Novembre 1918* de Döblin ont recours à la Première pour tenter de comprendre une situation à nouveau lourde de menaces. En remontant à ce qui fait encore figure de « dernière catastrophe », les romanciers font du...

Lire la suite

La guerre de Corée, ou comment périodiser une guerre civile inter-étatique

Laurent Quisefit

La guerre de Corée est traditionnellement limitée à la séquence 1950-1953. Pourtant, les racines du conflit tiennent à l’établissement, en 1948, de deux États coréens revendiquant une même légitimité sur la totalité de la péninsule. Si la guerre conventionnelle commence le 25 juin 1950, les tensions commencent réellement à partir de 1948 ou même, sous certains aspects, dès 1947. Insurrections régionales, conflits frontaliers, attentats politiques, grèves et apparition de maquis sont les éléments constitutifs d’une guerre civile coréenne quelque peu...

Lire la suite

Réfugiés, rébellions et enchaînement de conflits dans l’Afrique des Grands Lacs entre 1986 et 2000

Agathe Plauchut

Dans le cadre de ce numéro portant sur les liens entre les guerres et les séquences longues de conflictualité, nous proposons d’étudier les liens qui existent entre les guerres qui ont secoué l’Afrique des Grands Lacs depuis 1986, vingt ans presque jour pour jour après le déclenchement du génocide des Tutsi (avril-juillet 1994), qui reste pour les observateurs occidentaux l’événement majeur de la région. Ces guerres sont trop souvent étudiées séparément, nous proposerons donc dans cet article une étude holistique...

Lire la suite

L’expulsion des Allemands des Sudètes : quel défi pour les historiens tchèques de la Seconde Guerre mondiale à nos jours ?

Françoise Mayer

Intermède incertain entre le nazisme et le communisme, la Tchécoslovaquie de 1945 à 1948 est surtout le théâtre du transfert des Allemands sudètes. C’est une page très sensible  du passé qui déchaîne beaucoup de passions contradictoires chez les Tchèques dans la mesure où elle remet en question des  repères sur lesquels se fonde leur identité démocratique. Cela n’a pas empêché des historiens tchèques de s’engager dans l’écriture de cette histoire avant et après 1989. Certains l’on fait dès les années...

Lire la suite

Chronique didactique

La confusion des guerres mondiales comme obstacle à l’intelligibilité du XXe siècle

Charles Heimberg

Lire la suite

Point de vue

Les carences de l’histoire cléricale de l’Eglise romaine : l’exemple de la Deuxième Guerre mondiale

Annie Lacroix-Riz

 [Recension de l’ouvrage en deux volumes Religion under Siege (1939-1950)][1]   [1] Recension écrite pour la Revue belge de philologie et d’histoire, t. 87, n° 2, 2009, pp. 440-447. Depuis, a paru la réédition approfondie de l'ouvrage d'Annie Lacroix-Rix Le Vatican, l’Europe et le Reich de la Première Guerre mondiale à la Guerre froide (1914-1955), dont la pagination est modifiée par rapport aux références citées dans ces pages (voir note 5, p. 142). L’article de Muriel Guittat-Naudin « De l’erreur historiographique au théâtre....

Lire la suite

Comptes rendus

Une histoire de la Résistance en minuscule

Frédéric Rousseau

Olivier Wieviorka, Histoire de la résistance. 1940-1945, Paris, Perrin, 2013, 574 p.

Lire la suite

Résistance et Libération en Haute-Savoie

Charles Heimberg

Cette recension reprend tout ou partie de deux billets publiés en janvier et mars 2014 sur http://blogs.mediapart.fr/blog/charles-heimberg, consulté le 24 mai 2014.   Claude Barbier, Le Maquis de Glières. Mythe et réalité, Paris, Perrin, 2014, 480 p. Claude Barbier, Crimes de guerre à Habère-Lullin, Saint-Julien-en-Genevois, La Salévienne, 2013, 450 p.

Lire la suite

Coordination

Julien Mary

Ingénieure de recherche
Maison des Sciences de l'Homme SUD
French National Centre for Scientific Research, Paris

Yannis Thanassekos

Université de Liège